Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Unsa Radio France

La Maison gronde

17 Mars 2015 , Rédigé par unsaradiofrance

Le scandale financier de la Réhabilitation 

Une Réhabilitation qui finira par coûter au moins 600  millions d’euros dont 150 en budget de fonctionnement dédié : location d’autres emprises (Mangin, Tripode, entrepôt Calberson…), maitrise d’ouvrage, relocalisations de services et de chaines. Il convient d’ajouter le préjudice par l’impossibilité de dégager des ressources locatives.

 

Des emplois en moins pour payer la Réhabilitation 

La Réhabilitation pèse sur la trésorerie de l’entreprise qui devient fortement négative. Alors que l’Etat se désengage, Radio France se retourne vers les banques pour emprunter. En contrepartie, une réduction de la masse salariale sera inscrite dans un plan d’affaires afin d’obtenir l’obtention de ce prêt. En résumé, la fin des travaux sera payée par la suppression d’emplois !

 

La vérité sur la masse salariale 

Sur les 20 millions d’augmentation de charges inscrites dans le budget 2015 par rapport au budget initial 2014, seulement 3 millions sont imputables à l’augmentation des frais de personnels permanents et occasionnels. L’augmentation des charges salariales ne représente donc qu’un septième du déficit budgété.

 

Les arbitrages politiques seront rendus à la fin du mois

La négociation du Contrat d’objectifs et de moyens 2015-2019 doit aboutir en avril et les principaux arbitrages sur les orientations stratégiques de Radio France devraient finalement être rendus à la fin mars. Ils avaient été annoncés pour la mi-mars, mais il semble qu’un possible remaniement ministériel après les élections départementales ait repoussé l’échéance.

 

 

Ce que la mobilisation doit faire entendre

Radio France est un modèle, un modèle de qualité et de créativité pour l’éditorial et le traitement du son. Ce modèle nous est envié partout dans le monde. On ne compte plus le nombre de prix internationaux obtenus par nos productions radiophoniques. Avec le binaural et des productions toujours plus inventives et originales, Radio France affirme plus que jamais sa place prépondérante dans le paysage radiophonique. Et pourtant deux magistrats de la Cour des comptes ont cru bon de pouvoir plaquer un titre passe-partout sur leur rapport : Radio France, un modèle à reconstruire. Cela fait écho à l’image désastreuse de Mathieu Gallet selon qui il faudrait prendre une page blanche pour redéfinir la radio publique en 2015. Eh bien non ! Radio France fait tous les jours ses preuves. Radio France, plus que jamais, un modèle à reconduire !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article