Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Unsa Radio France

Objectifs et moyens, missions et emplois

16 Juin 2015 , Rédigé par unsaradiofrance

Alors que les discussions sont toujours en cours entre Mathieu Gallet et la tutelle pour la rédaction du Contrat d’objectifs et de moyens 2015-2019, nous attendons de la médiation qu’elle permette des inflexions et même la révision de plusieurs axes du projet stratégique initial. La direction de Radio France doit réviser sa gouvernance, son dialogue social, sa vision purement comptable des effectifs et la perversion de la radio publique par des orientations qui relèvent davantage du marketing que d’une ambition pour la culture et l’information. L’Etat doit assumer ses responsabilités en donnant les moyens de terminer la Réhabilitation de la Maison de la Radio, sans que cela ne compromette nos activités et nos emplois. L’enjeu est d’éviter une crise d’une violence aujourd’hui insoupçonnée, la destruction d’un savoir-faire et la perte de notre identité façonnée pendant des décennies.

Gouvernance de Radio France et climat social

Depuis l’arrivée de Mathieu Gallet, les griefs se sont accumulés : manque d’exemplarité, distance d’un président enfermé dans son palissandre. Mais Radio France et ses salariés souffrent surtout des dysfonctionnements au plus haut niveau de l’entreprise. Comment croire que le président ait eu besoin de plusieurs mois pour découvrir la dégradation de la situation financière ? Où est la cohérence avec sa directrice générale, alors même qu’il laisse entendre que les comptes 2013 manquaient de sincérité ? Le climat social, déjà très tendu par la mise en cause de la convention collective, se détériore à cause d’une direction à mi-chemin entre rupture et continuité.

Asphyxie par la gestion

Nous n’acceptons pas le principe comptable qui commanderait de supprimer près de 400 emplois pour réduire la masse salariale dans les proportions qui permettraient un retour à l’équilibre budgétaire. Impossible aujourd’hui de toucher aux effectifs sans provoquer une totale désorganisation des services.

Une conception marketing de la radio publique

Les choix éditoriaux sont dictés par l’audience sous la pression des indicateurs si chers aux auditeurs de la Cour des comptes, pas ceux de la radio. Audience plus large et rajeunie,

cela conduit à la skyrockisation de Mouv, la RMCisation de l’interactivité, peut-être la BFMisation de l’info. Attention danger, les indicateurs nuisent gravement à la qualité des programmes !

Achever la Réhabilitation

Les dérives du financement et de la réalisation des travaux de la Réhabilitation nous entrainent dans des zones de turpitude. Si nous pouvons concevoir la nécessité de faire avancer les travaux en raccourcissant la période interphases et en allégeant la gestion très complexe des relocalisations par la location de nouveaux espaces à proximité de la Maison de la Radio, il est absolument nécessaire d’obtenir les espaces de production de substitution à la hauteur, notamment pour les fictions dont les studios bordent la porte D. L’Etat doit abonder le budget d’investissement en conséquence. D’autre part, l’enveloppe globale de fonctionnement liée à la Réhabilitation est aujourd’hui totalement sous-estimée, à 150 millions contre 250 millions en réalité.

Le dialogue social passe par la participation d’interlocuteurs en haut de la chaine de décisions, cohérents et sincères. Les périmètres de compétence des dirigeants doivent être clairement redéfinis. Les conditions d’un dialogue social normal ne pourront être réunies avant plusieurs mois. La période post-médiation devrait correspondre à une mission de concertation de plusieurs mois sous l’égide d’émissaires du ministère, actifs dans l’organisation de la réflexion participative. Chaque départ doit être remplacé poste pour poste tant que cette période de transition n’aura pas permis des évolutions organisationnelles issues de conclusions entièrement partagées avec les personnels qui sauront faire émerger si nécessaire des choix alternatifs. D’ici là, le Contrat d’objectifs et de moyens devra afficher des ambitions pour les programmes, l’information, la musique, le réseau Bleu et le bâtiment. L’Etat doit désormais s’impliquer totalement pour que les travaux de la Réhabilitation se déroulent dans le respect du volume et de la qualité de la production.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article