Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Unsa Radio France

Nous avons vocation à défendre les intérêts personnels et collectifs des salariés de Radio France sur des thèmes comme la production radiophonique, les enjeux du multimédia et le mal-être au travail.

Mal à ma locale

Il y a un an une pétition retentissante des deux tiers des
cadres du réseau (rédacteurs en chef, responsables des
programmes et responsables techniques) dénonçaient
l’absence de considération et de concertation pour décliner la stratégie de France Bleu.
La volonté est de formater, « chadaliser » toujours davantage l’antenne en imposant une
heure sur le sport et deux chroniques sans aucune prise en compte des spécificités des
stations.
Aujourd’hui, le réseau subit une cure de jouvence radicale au risque de perdre les
auditeurs historiques. Il en va ainsi de la nouvelle politique de programmation musicale.
Mais au lieu de programmer dans une même journée 7 fois Simple red, on a envie de
dire : be simply Blue. Ne renonçons pas à l’ADN de Bleu ! Ne laissons pas Bleu devenir
une chaine génétiquement modifiée. Bleu est une antenne populaire de proximité.
Cet objectif de rajeunir radicalement les auditeurs pourrait par-dessus le marché -
radiophonique - faire entrer Bleu en concurrence avec d’autres stations de Radio France,
cela percute la stratégie éditoriale globale.
Dans les stations, les injonctions jacobines, souvent envoyées sans ménagement, ont
pour conséquences la désolation et la démobilisation après les efforts pour encaisser les
réductions d’effectifs, des nouveaux contenus web, les matinales filmées et le globcal.
Dans les équipes d’animation, on a trop souvent déploré le manque de transparence
dans la nomination de l’adjoint du RP. Cela aggrave encore le malaise ambiant avec une
répartition des charges de travail dans des équipes diminuées de 0,5 ETP.
Nous en appelons à un changement radical, en s’appuyant sur le terrain. L’urgence est
d’apporter des évolutions dans la concertation, en prenant en compte les réalités des
auditeurs locaux. Il est absurde de définir une stratégie de formatage avec des recettes
de radios musicales privées.
Il est temps également pour le directeur des programmes d’interroger son
management :
Ne plus réfléchir en parlant, définir une ligne claire et ne pas se contredire d’une
semaine à l’autre, respecter ses interlocuteurs et prendre en compte leur expertise. La
connaissance de l’histoire de ce réseau, avec ses succès et ses erreurs, lui éviterait des
paris perdus d’avance.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article