Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Unsa Radio France

Nous avons vocation à défendre les intérêts personnels et collectifs des salariés de Radio France sur des thèmes comme la production radiophonique, les enjeux du multimédia et le mal-être au travail.

UNSA | URGENCE SALAIRES : en grève le 17 mars

UNSA | URGENCE SALAIRES : en grève le 17 mars

L’UNSA se mobilise pour exiger des augmentations pour les salaires et les retraites.

Dans le cadre de l’intersyndicale interprofessionnelle (texte ICI), l’UNSA appelle à la grève toutes et tous les salarié.es de RADIO FRANCE le 17 mars prochain.          

Pourquoi se mobiliser le 17 mars ?

A cause de la baisse du pouvoir d’achat

Les prix ont augmenté ! Le pouvoir d’achat est une préoccupation majeure.

Les dépenses « pré engagées » (logement, chauffage, les assurances, forfait Internet, la cantine scolaire…) ou peu compressibles (l’alimentation, les transports) ont augmenté.

L’Insee estime à 2,9% l’augmentation des prix sur un an.

9 années de modération salariale !

9 années SANS augmentation générale des salaires à Radio France. Et tous les prétextes sont bons pour ne pas les augmenter. Longtemps justifiée par la priorité à la maîtrise de la masse salariale.

A cause des inégalités salariales entre les femmes et les hommes

Les écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes ne se réduisent pas comme ils le devraient. Pour les journalistes, par exemple, les écarts de salaires sont encore de 8%.

A cause de la précarité grandissante

CDD, CDD-U, CONTRATS COURTS : faiblesse des rémunérations et respect du temps de travail.   

C’est pour cela que l’UNSA appelle l’ensemble des salarié.es de Radio France à Paris comme en Régions à faire de la journée du 17 mars une journée de mobilisation et de grève.

Le 17 mars, je participe : une carte des lieux et heure des manifestations dans les départements ICI

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article