Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Unsa Radio France

Articles avec #ce et ci tag

Et maintenant les salariés de Radio France seraient privés de leur médiathèque…

7 Avril 2014 , Rédigé par unsaradiofrance Publié dans #CE et CI

Petit logo unsaLa direction de Radio France a passé en revue les mètres carrés disponibles pour les relocalisations nécessaires aux deux prochaines phases de travaux :

« C’est quoi là ?

- La médiathèque du personnel.

- C’est obligatoire.

- Elle a toujours été à la Maison de la Radio. Et puis, l’employeur ne peut pas remettre en cause une œuvre sociale et culturelle.

- C’est très bien, mais on n’a plus de place, faut la supprimer. »

 

La problématique des relocalisations pour la période 2014-2017

Il est vrai que les deux dernières phases de travaux entrainent une perte d’espaces de travail nettement supérieure à ce que nous avons connu jusqu’à présent. Mais cet élément était connu depuis le début du projet de la réhabilitation. La politique du fait accompli conduit à l’expulsion de la médiathèque et ses trois salariées à une échéance de deux mois ! De surcroît rien n’est envisagé pour son retour à l’issue des travaux.

 

Le projet stratégique de Radio France

Radio France, comme d’autres institutions culturelles ou médiatiques, cherche à diversifier ses activités dans la perspectives de nouvelles recettes lui permettant de développer ses ressources propres. Cela s’appuie sur un double contexte :

-       Le désengagement de l’Etat dans l’audiovisuel public

-       De nouveaux usages de la radio à l’heure du web et des réseaux sociaux.

Ainsi, l’ouverture au public de la Maison de la Radio est donc devenue le nouveau credo. Les personnels seraient donc priés de sortir de la culture de l’entre-soi, de s’ouvrir au monde, de communiquer avec les auditeurs grace aux réseaux sociaux,  mieux encore : les rencontrer sur place. La Maison de la Radio est un mythe monétisable, pourquoi pas un Radioland avec restaurants, librairie, etc. ?

 

Et les personnels dans tout ça ?

Les personnels ont-ils réellement besoin de s’ouvrir au monde ? La réponse est évidemment oui. Et pour cela, quoi de mieux qu’une médiathèque ?

 

 

L’Unsa demande une priorité au maintien de la médiathèque avant tout projet de concession à une éventuelle librairie. L’ouverture au public ne saurait remettre en cause un service qui touche 2400 utilisateurs et mettre en question les trois emplois qui y sont attachés.


Version pdf

Lire la suite

Quelles perspectives pour le CE ?

15 Décembre 2013 , Rédigé par unsaradiofrance Publié dans #CE et CI

      Petit logo unsaLa gestion actuelle du CE, laissée au même syndicat depuis de nombreuses mandatures, est inacceptable.

 

Comment accepter que la restauration collective, gérée par le secrétaire du CE, issu de la CGT, fonctionne avec environ 15% de son personnel en intérim ? De 2003 à 2013, le poste budgétaire Intérimaires est passé de 132000 € à 430000 €. Cette gestion par la précarité que nous dénonçons à Radio France est pratiquée par le CE ! Nous l’avons contestée dans le cadre de la Commission de la restauration collective. Nous souhaitons une alternance du bureau du CE afin de réorienter sa gestion dans le sens de la responsabilité sociale. En juin 2013, nous étions le seul syndicat à présenter un candidat face au secrétaire sortant.

Nous nous investirons pour une amélioration significative du service de la restauration en portant notre attention sur le coût du plateau et la variété des menus. Les salariés doivent pouvoir se restaurer avec des repas équilibrés et dans une salle aménagée de manière à réduire au maximum les nuisances sonores. Nous appelons également à une proposition d’aliments bios et souhaitons une réflexion sur un service minimal matin et soir pour les salariés en horaires décalés.

 

 

Ø  L’accès au logement pose problème. Le nombre d’appartements attribués est en constante diminution. Nous ne nous satisfaisons pas non plus du manque de transparence entre le service logements et les salariés.

 

 

Ø  La formation professionnelle est dotée d’un budget considérable avec une contribution de l’employeur de 3,7 % de la masse salariale brute. Il est incroyable que la programmation de stages de management, dont l’efficacité est douteuse, et de stages d’utilisation de smartphones constitue la majeure partie de ce budget.

 

 

Ø  Le CE est aussi une instance consultative qui doit se faire respecter. Seule la capacité de ses élus à travailler les dossiers en profondeur et à en rendre compte aux personnels permettra de restaurer son rôle primordial dans les orientations stratégiques de Radio France.

 

Lire aussi :

Pas d'alternance pour la gestion du CE Paris/Ile-de-France

Lire la suite

Pas d’alternance pour la gestion du CE de Paris/Ile-de-France

24 Juin 2013 , Rédigé par unsaradiofrance Publié dans #CE et CI

Petit-logo-unsa-copie-1Le renouvellement du bureau du CE a eu lieu lors de la réunion du 21 juin avec pour la première fois la présence des élus Unsa.

 

Le bureau de l'instance pilote notamment la restauration collective et les activités sociales et culturelles. Il est composé de 4 membres qui occupent les fonctions de secrétaire, secrétaire adjoint-e, trésorier-e et trésorier-e adjoint-e.

 

Les élu-e-s ont procédé à l’élection du bureau avec la possibilité de proposer une alternative au bureau tenu par la CGT depuis des années.

 

Pour le poste de secrétaire, seule l’Unsa a pris ses responsabilités en présentant un candidat face au candidat sortant.

 

Le verdict a été sans appel : aucun autre syndicat n'a voulu voter en faveur de l'alternance.

 

La CGT reste en place pour trois nouvelles années avec le soutien de la majorité des élu-e-s au CE, elle n’a cédé que le poste de trésorier.

 

Comme on n’est plus à un paradoxe près, une majorité s’est très vite dégagée pour refuser d’approuver les comptes du CE présentés par le secrétaire qui venait d’être réélu dans un fauteuil…

 

 

L’Unsa avait pourtant tenté de dialoguer avec les autres organisations syndicales sur la piste d’un renouvellement du bureau. Nous n’avons pu échanger nos points de vue respectifs qu’avec Sud. 

 

L’Unsa assumera les présidences de commission pour la restauration collective et le logement où nous nous emploierons à faire de notre mieux pour défendre les intérêts des salariés.

 

Seul l’intérêt général commande notre démarche et nous travaillerons de concert avec le bureau du CE et les membres de chaque commission dans le but d’apporter toutes les améliorations possibles.

 

Nous communiquerons régulièrement sur notre action. 

 

Version pdf

 

 
   

Lire la suite